Les accords de Thoiry

du 17 septembre 1926 

En 1926, l’Allemagne entrait dans la Société des Nations. Le chancelier allemand Gustav Stresemann désira rencontrer à Genève le ministre des affaires étrangères français Aristide Briand. Dans le plus grand secret, une entrevue fut programmée à l’Hôtel Léger à Thoiry pour le 17 septembre 1926.

De ces cinq heures de repas sans témoin, rien ne filtra. Un salon avait été aménagé au premier étage de l’hôtel. La conversation aurait porté sur les réparations, le Traité de Versailles, l’évacuation de la Rhénanie, l’Europe et la paix. Aristide Briand régla la note et son invité aurait déclaré « Tout le contentieux France-Allemagne tiendrait dans un verre à liqueur »…

Le menu de ce rendez-vous secret comprenait : hors-d’œuvre variés, aspic de foie gras, truite au bleu, poulet Henri IV, canard truffé au porto, petits pois fermière, perdrix rôtie sur canapé, fromages, fruits et vacherin glacé.

En octobre 1972, le conseil municipal de Thoiry décida de nommer sa rue principale « Briand-Stresemann » en souvenir de cet entretien.